Assurance moto, scooter, devis en ligne, assurance immédiate, la solution d'assurance pour votre moto !
BIEN COMMENCER A MOTO

L’assurance est-elle obligatoire ?
Comment bien commencer à moto ?
Quels sont les points d'entretien d'une moto ?
Tout - ou presque - ce que vous pouvez vous demander avant d'enfourcher votre moto.

 >> je souhaite passer mon permis "A"...

...mais on me dit souvent que c’est difficile, est-ce vrai ?

Le permis "A" est accessible à tous et même à ceux qui ont jamais roulé sur un deux roues. Si votre code a plus de 5 ans, vous serez obligés de le repasser.

Et c’est sans doute cet aspect théorique qui est le plus contraignant.

En règle générale, dès que vous passez à la pratique, l’envie de réussir redouble votre motivation. La première partie sur le plateau vous permet d’apprendre à manipuler une moto en toute sécurité et sans le stress de la route.

Certains apprennent plus vite que d’autres, mais au final, rares sont ceux qui ont abandonné pour des raisons d’incapacité. À l’examen, vous serez jugés sur un parcours rapide et lent, en solo et en duo.

En revanche, vous devrez apprendre par cœur toute une série de fiches sécuritaires propres à la pratique de la moto et sur lesquelles vous serez questionnés.

Quant à la deuxième partie, elle consiste à mettre en pratique sur route, tout ce que vous avez appris sur le plateau.

Mais à partir du moment où vous maîtrisez la moto, la difficulté réside dans l’application du code de la route, au même titre que le permis "B" automobile. Alors, il n’y a pas de raison de s’en faire !

 >> et pour les filles ?

Même chose pour les filles, or elles peuvent être handicapées par leur taille, en moyenne plus petites que les hommes.

Il est vrai que lorsque les pieds ne touchent pas le sol, la manipulation de la moto reste plus difficile. Ce pourquoi, les moto-écoles prennent le soin de creuser la selle de quelques-unes de leur moto afin de leur faciliter la tâche.

Elles sont d’ailleurs de plus en plus à passer le permis "A" et tant mieux pour l’image de la moto en France.

 >> j’ai presque 22 ans, dois-je aussi respecter la limite de puissance ?

Et bien non. Si vous avez plus de 21 ans lors de votre inscription au permis, vous êtes exemptés de cette limite de puissance à 34 chevaux.
En revanche, les moins de 21 ans, même à quelques jours de leur anniversaire, seront contraints de rouler sur une moto dont la puissance maximum n’excède pas 34 chevaux, et ce pendant deux années pleines.

Autrement dit, ceux qui obtiennent leur permis à 18 ans n’auront à patienter que jusqu’à 20 ans.

Reste que déroger à cette règle peut coûter un retrait de permis, une forte amende et le risque de vous faire radier de votre assureur.

 >> alors quelle moto me conseilleriez-vous pour commencer ?

La première moto permet de prendre ses marques et l’achat d’un modèle d’occasion paraît être un choix judicieux financièrement.
Les roadsters sont appropriés car ils sont le plus souvent légers, maniables et raisonnablement puissants. Préférez un mono ou un bicylindre dont la puissance et le couple sont disponibles à basse vitesse.

Les quatre cylindres gagnent en souplesse d’utilisation, mais il faut chercher la puissance plus haut dans les tours, soit à des vitesses élevées.

De plus, un roadster de moyenne cylindrée engendre le plus souvent une prime d’assurance moins élevée.

 >> quels sont les types de moto existants et pour quelle utilisation ?

Il y a effectivement 8 catégories de motos, où 80 % des modèles existants peuvent être classifiés

 

Les routières sont polyvalentes pour une utilisation mixte ville/voies rapides. Ce sont le plus souvent des roadsters greffés d’un demi-carénage en gage de protection ou des modèles à carénage intégral particulièrement confortable et bien équipés.

 

 

Les roadsters, destinés aux villes et réseaux secondaires, ils sont faciles à prendre en main, légers, vifs et optent pour une position "dos droit", mais sont dénués de toute protection.

 

 

Les sportives sont les reines des voies rapides mais également les plus inconfortables en ville. En véritables vitrines technologiques, elles sont avant tout destinées à rouler sur circuit, afin d’évacuer l’adrénaline des plus passionnés.

 

 

Les customs, destinés aux villes et réseaux secondaires, ils expriment leur caractère par l’aspect qu’ils dégagent. On s’y balade tranquillement et confortablement, même sur de longues distances.

 

 

Les scooters, particulièrement maniables et pratiques, ils permettent de vivre en ville comme un poisson dans l’eau. Ils sont désormais déclinés en grosses cylindrées afin d’avaler les portions d’autoroutes au même rythme que les automobilistes.

 

 

Les trails, polyvalents sur tous types de réseaux routiers, ils peuvent également s’aventurer hors des sentiers battus. Ceux-là peuvent être aussi équipés de petites roues à pneus "slick" pour une utilisation uniquement routière. On les appelle des "supermotards".

 

 

Les quads sont les derniers véhicules à guidon à avoir reçu l’homologation sur route. Malgré tout, leur terrain de jeu favori reste le "tout terrain". Ils ont aussi une vocation utilitaire, notamment dans le milieu agricole.

 

 

Les enduros sont les motos sportives des bois et des champs. Peu utilitaires mais très ludiques, elles évoluent en "tout terrain" bien mieux que les trails. En revanche, ce sont les motos les plus inconfortables sur route, bien qu’elles soient homologuées.